Comment ça marche ?

La cigarette électronique est composée de trois éléments :

-Une cartouche : C’est le réservoir, elle contient une fibre synthétique qui va retenir le liquide (appelé  e-liquide) par absorption.

-Un atomiseur : c’est une pièce qui contient une petite résistance dans une tresse métallique. La résistance va faire chauffer l’e-liquide (50-60 °C) pour le transformer en vapeur.

-Une batterie : c’est elle qui alimente l’atomiseur en électricité, on retrouve 2 catégories de batterie:

*les automatiques : elles sont doter d’un microprocesseur qui détecte l’aspiration pour venir alimenter automatiquement l’atomiseur. Bien que ce système semble être plus simple au départ, il s’avère que bien souvent, elles  sont moins efficaces que les batteries manuelles.

*les manuelles : elles sont doter un petit bouton poussoir, elle alimente en électricité l’atomiseur tant que l’on reste appuyé sur le bouton. Bien que cela semble être un handicap au départ, les habitués préfèrent généralement les batteries manuelles, qui facilitent la mise en route de l’atomiseur.

On peut  trouver  aujourd’hui sur le marché différents  accessoires qui se sont développé pour améliorer la cigarette électronique :

-Les cartomiseurs : ce sont des atomiseurs avec cartouche intégré. Ils fonctionnent généralement par un système de goutte à goutte et ont souvent l’avantage de produire plus de vapeur et plus de saveur.

-Les cartomiseurs/atomiseurs dit « LR » (low resistance) : ils ont une résistance d’environ 1,5~2.0 ohm contre environ 3 ohm pour un atomiseur classique. Ayant une résistance plus faible, ils ont tendance à chauffer plus vite et plus dur pour un meilleur rendement,  ce qui rend  une vapeur un peu tiède, souvent apprécier du fumeur.