Qu'est ce que la e-cigarette?

La cigarette électronique fut inventée par les japonais au début des années 2000.

Depuis son système a été largement perfectionné par les chinois. L’idée étant de fumer sans tabac et sans tous les additifs toxiques (environ 4000) que l’on retrouve habituellement dans une cigarette classique. Plus d’odeur de tabac, plus d’intoxication, plus de tabagisme passif.

Le principe consiste à créer un dispositif reproduisant les sensations de la cigarette.

L’appareil est constitué d'un petit et long cylindre métallique d'une taille plus ou moin similaire à une véritable cigarette. L’emplacement du filtre contient une cartouche remplaçable, pré-remplie d'un liquide aromatisé dont le principal composant est soit du propylène glycol, du polyéthylène-glycol ou de la glycérine végétale. Ce composé principal est additionné d'arômes artificiels ou extraits naturels ainsi qu'une dose optionnelle de nicotine plus ou moins concentrée. Le dosage en nicotine s'approche de ceux que délivre une véritable cigarette, version légère, normale ou forte. Les dosages les plus fréquents vont de 0mg/ml à 24mg/ml.

Lorsque l’utilisateur aspire, le dispositif électromécanique active un atomiseur qui mélange le liquide avec l’air inspiré (une simple résistance avec orifices pour l'air). Ce mélange est propulsé sous forme de vapeur et est inhalé par l’utilisateur. À l'expiration, l’évaporation du glycol donne l’impression visuelle de la véritable fumée produite par une cigarette. L’appareil ne simule pas seulement l’acte de fumer mais délivre le mélange vaporisé à la température de 50-60 °C, comparable à celle de la fumée d’une cigarette conventionnelle.

L'aspect esthétique de la cigarette électronique diffère selon les modèles et peut correspondre à la taille d'une simple cigarette jusqu'à à celle d'un cigare voire d'une pipe, tout en déclinant plusieurs coloris.

Les solutions, avec ou sans nicotine, sont vendues séparément. Appelées « e-liquide », elles contiennent souvent une certaine quantité d'arômes (des centaines de saveurs sont disponibles). Elles se composent de nicotine dissoute dans du propylène glycol (PG) et / ou de la glycérine végétale (glycérine) ou VG. Tous deux sont des additifs alimentaires courants. Le propylène glycol a été utilisé comme additif chimique de la base aqueuse des inhalateurs et des nébuliseurs pour l'asthme depuis les années 1950, sans effets secondaires graves connus. Le propylène glycol, parce qu'il a la propriété de retenir l'eau, est le composé de choix pour administrer le médicament atomisé. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis inclut le propylène glycol dans sa liste des substances généralement reconnues comme inoffensives (GRAS). Considérant que le propylène glycol a été largement utilisé depuis de nombreuses années sans effets secondaires graves, la substance peut raisonnablement être vue comme relativement peu nocive.

Les solutions sont disponibles en différentes concentrations de nicotine, ce qui permet à l'utilisateur de choisir la quantité de nicotine qu'il veut absorber, allant d'une absence de nicotine à doses élevées et très élevées (16-18 mg / ml et 24-36 mg / ml), en passant par faibles et moyennes doses (6-8 mg / ml et 10-14 mg / ml, respectivement). Les concentration sont généralement indiquées sur le flacon de liquide ou la cartouche, souvent avec l'abréviation « mg » (au lieu de « mg / ml »)2.

Certaines variétés imitent les saveurs des cigarettes : tabac régulier, menthol, Marlboro ou Camel (entre autres marques de commerce). D'autres saveurs sont disponibles : fruits, vanille, caramel, café, etc.

 

source Wikipedia sous licence Creative commons